Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Le but, différent de l’intention

Après de long mois de silence, je voulais partager un extrait de la lettre n°4 du Christ. L’intelligence universelle nous amène ce dont nous avons besoin. Je rends grâce à François Lemay par qui j’ai découvert l’existence de ce livre « les lettres du Christ ». J’avoue avoir fait des recherches pour acquérir ce livre, lesquelles mon conduites aux textes de la bible. Le livre est revenu à moi en consultant le site :

Du Ciel à la terre

Voilà un contenu bien différent de celui diffusé par les églises. Sans grand étonnement pour moi, dans ce que je présentais déjà. Pour celle qui a assisté aux offices religieux et fait des retraites dans ces lieux sacrés, pendant de très nombreuses années. Une invitation à la découverte au minimum. Pour moi, une intention à incarner cela en  en actes et en vérité au delà des mots, dans ce qu’il m’a été donné de lire jusqu’à aujourd’hui !

Un extrait de cette lettre n°4 (page 239 à 242) retranscrit tel que dans le livre  :

…. »LE BUT est totalement différent de L’INTENTION, puisque le but suit l’intention et devient une source de motivation émotionnelle, un désir de trouver « les moyens pour obtenir la fin voulue ».

L’ « INTENTION puissante d’agir » devient un OBJECTIF sous-jacent à la poursuite de l’existence. Ainsi, pensée et sentiment s’unissent afin de réaliser l’œuvre de la création.

L’homme est constamment en quête de nouvelles idées, de nouvelles manières d’accomplir ses intentions afin de se donner une raison de vivre.

Les intentions de la femme sont « le but personnifié » ; sensible et constante, elle est prête à faire des sacrifices pour ceux qu’elle aime.

Par conséquent, les deux impulsions fondamentales qui résident dans la Source de l’Être, exprimées dans la forma physique en tant qu’homme et femme, sont interdépendantes. L’une ne pourrait pas survivre sans l’autre. Toutes deux sont nécessaires à la continuité de la création.

Du fait de son sens de l’action, de son instinct de chef, l’homme se croit supérieur à la femme, qui est constante et sécurisante pour lui. Mais l’instinct féminin est un instinct d’amour inconditionnel, un instinct qui mérite le plus grand respect et la plus grande considération afin de pouvoir s’épanouir et accomplir son but inné à l’intérieur d’un foyer, dans la paix de l’esprit et la joie.

Le rôle de l’homme est de fournir la sécurité physique et les moyens matériels de subsistance de la famille.

Dans le passé, aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest, l’homme a joué son rôle de dominant au sein du foyer, rendant la femme soumise et obéissante. Ce faisant, il a dévié et déformé les énergies de la Conscience Divine, les canalisant, à travers son esprit et son coeur, dans la création d’une civilisation déviante.

Il a également déformé la conscience de la femme, qui déteste son rôle de femme soumise, qu’elle sait intuitivement, n’être pas censée endurer. Par conséquent, il a crée un mode de vie dégradé et dégradant pour lui-même et pour sa partenaire, en conflit total avec la Nature de la Source de l’Être.

Que la femme exerce son instinct masculin d’agressivité pour revendiquer son égalité d’être, afin d’obtenir le respect qui lui est dû dans la société, signifie que votre civilisation est complétement déséquilibrée et malsaine. La femme, désespérée, usurpe le rôle de l’homme, mais elle est trahit ce faisant l’intention de la création.

Hommes et femmes se sont complétement écartés de leur chemin. Dans les pays sous développés, les gens survivent à peine et tentent de remédier à la séparation hommes-femmes par une sexualité libre. Le résultat, c’est que les hommes et les femmes s’opposent encore plus et s’épanouissent encore moins. Les conflits familiaux créent des tensions, de la misère affective et des séparations, même si les époux vivent sous le même toit. Dans les pays « développés », les cabinets des psychiatres sont remplis de gens et d’enfants malheureux qui disent ignorer qui ils sont en réalité et le but de leur vie. Ils consultent des « experts » qui ne détiennent pas plus qu’eux la réponse.

Souvenez-vous aussi que, dans la vie chacun, homme ou femme, à des leçons à apprendre, et que seuls le sexe et la race auxquels la personne appartient permettent cet apprentissage. Que la femme accepte son rôle : donner avec cœur et amour la sécurité à son compagnon, ses enfants, dans la dignité et le respect d’elle-même, et cela, du mieux qu’il lui est possible. Qu’elle reconnaisse combien son rôle – offrir la sécurité émotionnelle – est vital pour la société. Elle offre la « colle » de l’amour et du bien-être pour unir familles, villes et pays. Lorsqu’elle comprend son véritable rôle et ses véritables objectifs dans la société, qu’elle cherche le meilleur moyen de les mettre en œuvre, elle progresse rapidement sur le sentier de l’amour inconditionnel et parvient au plus hautes récompenses, sur le plan de l’épanouissement personnel et du bonheur. Elle accédera aussi à un niveau supérieur de conscience dans sa prochaine vie, peut-être en tant qu’homme, apportant de grands bienfaits à l’humanité. A l’inverse, des hommes spirituellement évolués, parfois des maîtres spirituels, reviennent sur terre pour travailler la vraie la vraie humilité et pratiquer au quotidien leurs principes de vie élevés dans l’enveloppe d’une femme qui son rôle de mère avec sagesse et prend soin de tous ceux qui ont besoin de ce qu’elle peut offrir. Où donc voyez-vous une inégalité ?

Otez vos œillères et voyez clairement qu’il n’y a aucune inégalité – rien que des INTENTIONS partagées pour exprimer tout ce que vous avez tous deux tiré de la Conscience Divine de la manière la plus spirituelle pour atteindre le plus grand bonheur sur terre.

Dans les années à venir, lorsque l’homme et la femme auront évolué spirituellement, si (ou quand) ils se retrouvent divisés en intention, ils décideront, ensemble, d’apporter leurs intentions à la Conscience Divine Père-Mère en demandant :

« Que faire dans ces circonstances ? Quelle est la meilleure façon d’avancer » ?

Ils recevront des réponses, les accepteront de bon cœur, avec amour et les mettront en commun. Toute divergence entre les réponses sera accueillie avec respect et remise à la Conscience Divine avec la même requête, jusqu’à ce qu’ils parviennent à un accord sincère.

Ensemble, l’homme et la femme retourneront demander à la Conscience Divine :

« Comment atteindre au mieux notre but » ?

Ils partageront leurs réponses et demanderont encore, jusqu’à parvenir à une décision qui ne provienne pas uniquement du cerveau humain, mais de la plus haute dimension de créativité – la Conscience Divine.

En travaillant ensemble de cette manière, ils finiront par connaître la félicité de la vraie unité d’âme, d’esprit, de cœur et de corps.

…..

Avec Amour et Gratitude

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :